MangettingCT

Le processus de diagnostic actuel est inadapté

Chaque année, les scanners révèlent un nodule ou une masse pulmonaire chez 15 millions de personnes dans le monde. Les scanners ne peuvent pas faire la différence entre une masse maligne (c.-à-d. cancéreuse) ou bénigne. Parce qu’il n’y a pas de moyen instantané et non invasif d’évaluer la malignité d’une masse pulmonaire, des examens au scanner sont prescrits jusqu’à 6 fois sur une période pouvant aller jusqu’à 3 années et demie pour détecter un grossissement de la masse, signe qu’elle est cancéreuse. Le temps que ce grossissement soit détecté, le cancer a généralement suffisamment progressé pour que les traitements soient inefficaces. C’est pourquoi les patients doivent endurer une exposition répétée aux radiations et une attente prolongée avant d’être diagnostiqués d’un cancer des poumons.

L’électroscanner à nodules pulmonaires

Le scan EPN utilise une technologie de bioconductance connue (similaire à une électroencéphalographie ou un électrocardiogramme) pour identifier immédiatement les patients susceptibles d’avoir une masse pulmonaire maligne. Le scanner EPN informatique breveté peut être utilisé en conjonction avec un scanner à faible dose pour évaluer la malignité des masses détectées par ces derniers. Des études montrent qu’un scan EPN peut aider à résoudre le problème crucial du dépistage tardif. Cette avancée médicale a le potentiel de réduire considérablement le taux de mortalité du cancer du poumon. Dans le cas d’une détection précoce, l’espérance de vie de cinq ans devrait finir par concerner jusqu’à 80 % des patients, contre 16 % actuellement.

EPN Patient
ct-scan

Faciliter le dépistage précoce du cancer du poumon

Le scan EPN est effectué sur des patients qui présentent une lésion ou une masse pulmonaire détectée par un examen au scanner, une lésion qui risque d’être un cancer du poumon. Ce test exclusif utilise une impulsion électrique similaire à un électrocardiogramme pour identifier immédiatement les patients dont la masse pulmonaire est susceptible d’être maligne. Dans une étude menée à la Johns Hopkins University School of Medicine, le scan EPN a utilisé sa technologie d’évaluation de la bioconductance pour différencier instantanément les masses pulmonaires malignes des masses bénignes avec une précision de 90 %.

Le rapport de l’électroscanner à nodules pulmonaires

Le scanner EPN effectue des milliers de mesures précises et établit le résultat de ce scan au bout de deux ou trois jours. Une note composite est présentée dans un rapport au format facile à lire. Cette note permet au médecin, au chirurgien et au patient d’avoir la certitude qu’une masse pulmonaire suspecte est bénigne ou maligne.

Une biopsie et un traitement peuvent être mis en place rapidement pour les patients dont la note composite indique une masse maligne, tandis que les rapports dont la note composite présente une masse bénigne peuvent aider le médecin ou le chirurgien à prendre la décision d’éviter le coût physique, émotionnel et financier des procédures de diagnostic invasives ou chirurgicales.

EPN Scan Report